Welcome to © CNOBSF LASOURCE DES INFORMATIONS RENTABLES : COMMERCE NOLIMIT ORIGINAL _ BUSINESS SANS FRONTIèRES _ LA SOURCE DES INFORMATIONS RENTABLES ... ORGANISATION INTERNATIONALE _ PRESTATAIRE DE SERVICES DE CONSEILS PRATIQUES FORMATIONS ET ACCOMPAGNEMENT   Click to listen highlighted text! Welcome to © CNOBSF LASOURCE DES INFORMATIONS RENTABLES : COMMERCE NOLIMIT ORIGINAL _ BUSINESS SANS FRONTIèRES _ LA SOURCE DES INFORMATIONS RENTABLES ... ORGANISATION INTERNATIONALE _ PRESTATAIRE DE SERVICES DE CONSEILS PRATIQUES FORMATIONS ET ACCOMPAGNEMENT

SERVICES 5% D’INFORMATIONS NON FILTREES

Home / SERVICES / SERVICES 5% D’INFORMATIONS NON FILTREES

SERVICES 5% D’INFORMATIONS NON FILTREES

SOURCE ET OPPORTUNITES D’IDEES DE PROJET D’INVESTISSEMENT EN AFRIQUE EN GENERAL ET AU CAMEROUN EN PARTICULUER

  • Judith Yah Sunday Achidi remplace David Nkoto Emane à la tête de Camtel
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 14, 2018 at 9:58 pm

    La Cameroon Telecommunications (Camtel), l’opérateur historique des télécommunications, a vu son organigramme modifié ce 14 décembre 2018 par le président de la République Paul Biya. Judith Yah Sunday épouse Achidi a été nommée au poste de directeur général de l’entreprise remplacement de David Nkoto Emane, titulaire du poste pendant 14 ans. Il avait en effet été désigné à cette fonction par décret présidentiel du 23 février 2005.  La nouvelle directrice générale sera secondée dans sa charge par Daniel Désiré Olle. Il est le nouveau directeur général-adjoint de l’entreprise publique. Il remplace Richard Maga qui, comme son ancien supérieur hiérarchique, est débarqué après plusieurs mois de soupçons de mauvaise gestion. Le Contrôle supérieur de l’État et la commission anti-corruption ont  enquêté dès 2016 au sein de Camtel et passé en revue la gestion de l’entreprise de 2010 à 2015. De Nombreuses irrégularités avaient été soulevées. Dès le 5 mars dernier, David Nkotto Emane, Richard Maga et plusieurs autres hauts cadres de la société télécoms avaient d’ailleurs été interdits de  sortie du territoire national par la Délégation […]

  • Soupçons de tripatouillages autour de l’attribution des licences télécoms aux opérateurs Orange, Nexttel et MTN Cameroun
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 14, 2018 at 12:48 pm

    Y a-t-il à redire sur le processus ayant conduit à l’attribution de la première licence 3G du Cameroun à l’opérateur de téléphonie mobile Nexttel, en 2012, et au renouvellement des licences de MTN et Orange Cameroun, en mars 2015 ? A la lecture de la correspondance signée, le 10 décembre 2018, par le secrétaire général de la présidence de la République (SGPR), Ferdinand Ngoh Ngoh, qui répercute à certains services les instructions du chef de l’Etat, prescrivant un audit de ces trois concessions, l’on est fondé à répondre à cette interrogation par l’affirmative. Au demeurant, quels détails des négociations entre le gouvernement et les opérateurs télécoms concernés peut bien contenir la « note d’information parvenue à la présidence de la République », laquelle, selon le SGPR, a déclenché l’instruction présidentielle d’auditer les concessions faites à MTN, Orange et Nexttel ? Pour esquisser une réponse, il faut remonter à l’année 2012. Cette année, en effet, au terme d’un appel d’offres pour l’attribution d’une 3ème licence de mobile au Cameroun, le gouvernement jette son dévolu ... […]

  • Le ministre de l’Elevage dénonce la propension à l’utilisation des antibiotiques dans l’alimentation animale au Cameroun
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 14, 2018 at 11:43 am

    Au cours d’un forum sur l’alimentation animale, organisé par le ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales, le 11 décembre 2018 dans la capitale camerounaise, le chef de ce département ministériel, le Dr Taïga (photo), a dénoncé la propension des producteurs locaux à utiliser des antibiotiques dans l’alimentation des animaux. Cette pratique, a-t-on appris, développe chez les animaux, une résistance aux antimicrobiens les exposant du coup, aux maladies pouvant décimer des cheptels entiers. Ce forum sur l’alimentation animale a également permis de faire le constat de la diminution progressive et inquiétante des espaces de pâturages dans le pays, réalité qui déteint sur la qualité de l’alimentation des animaux, et partant, sur la qualité de la viande produite et mise à la disposition des consommateurs. BRM […]

  • Au premier semestre 2018, les banques camerounaises ont octroyé 75% des crédits dans la zone CEMAC
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 14, 2018 at 11:15 am

    A fin juin 2018, les banques en activité au Cameroun ont octroyé des crédits d’un montant de 3372,1 milliards de francs CFA, représentant 75% (en progression de 4% par rapport à fin juin 2017) des 4500,2 milliards de francs CFA de nouveaux crédits mis en place dans les six pays de la CEMAC, au cours de la même période. Selon la BEAC, l’institut d’émission des Etats de la CEMAC, qui vient de révéler ces statistiques dans un rapport, le Gabon est le 2ème pays en matière de financement de l’économie, avec un volume de 646,85 milliards de francs CFA (soit 14% du total) de nouveaux crédits octroyés au premier semestre 2018. Calculette en main, ces deux pays concentrent, à eux seuls, 89,31% des crédits bancaires distribués dans la zone CEMAC au 30 juin 2018. Arrivent ensuite le Congo (4%), la Guinée équatoriale et le Tchad (3% chacun) et la République centrafricaine (1%). « Par type de bénéficiaire, les nouveaux crédits mis en place au 1er semestre 2018 sont essentiellement destinés aux ... […]

  • Le Cameroun a bouclé l’électrification par système solaire photovoltaïque de 166 localités et lancé la 2ème phase incluant 184 localités
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 14, 2018 at 10:32 am

    En 2018, le ministère de l’Eau et de l’Energie (Minee) informe que son action a porté sur la finalisation du projet d’électrification de 166 localités et le démarrage de la seconde phase du projet de 184 localités par système solaire photovoltaïque. Concernant le projet relatif à 166 localités, mené par le Chinois Huawei, indique le Minee, il a bénéficié d’une allocation budgétaire de 1,5 milliard FCFA pour l’année 2018 au titre des fonds de contrepartie. Le projet a connu l’achèvement des travaux de construction et la mise en service des 166 centrales solaires ainsi que les réseaux de distribution. Le nombre d’abonnés de ces centrales s’élève, au 30 septembre 2018, à 6 159. Ainsi, l’énergie électrique est déjà commercialisée dans 116 localités. Les fonds mobilisés pour sa réalisation ont été obtenus grâce à un emprunt crédit-acheteur chez le partenaire chinois Huawei, dont le montant total de financement s’élève à 106 millions de dollars américains, soit environ 61 milliards FCFA. Pour la deuxième phase du projet concernant 184 localités, une allocation ... […]

  • Cameroun : Paul Biya ordonne l’abandon de poursuites judiciaires contre 289 détenus dans le cadre de la crise anglophone
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 14, 2018 at 9:00 am

    Dans un communiqué rendu public le 13 décembre, le sécrétaire générale à la présidence de la République (SG-PR), Ferdinand Ngoh Ngoh, informe que le chef de l’Etat, Paul Biya (photo), a décidé «de l’arrêt des poursuites pendantes devant les tribunaux militaires contre un certain nombre de personnes arrêtées, pour délits commis dans le cadre de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest». L’on apprend en lisant le document, que 289 détenus sont concernés par cette décision qui sera mise en œuvre à la diligence du ministre en charge de la Défense. Le SG-PR souligne : « intervenant après la création du Comité de désarmement, de démobilisation et de réintégration, cette décision du chef de l’Etat procède de sa volonté de permettre à ceux de nos jeunes compatriotes de ces deux régions désireux de renoncer à la violence et de revenir dans le droit chemin de pouvoir de nouveau participer à la grande œuvre de construction nationale ». Pour Ferdinand Ngoh Ngoh, le président Biya réaffirme sa détermination à poursuivre sans relâche ses efforts dans la ... […]

  • La présidence du Cameroun demande un audit des concessions faites à Orange Cameroun, MTN Cameroun et Nexttel
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 14, 2018 at 8:46 am

    Dans une correspondance datée du 10 décembre 2018, le secrétaire général à la présidence de la République du Cameroun (SG-PR), Ferdinand Ngoh Ngoh (photo à gauche), écrit au ministre délégué chargé du Contrôle supérieur de l’Etat au sujet d’un « audit des concessions faites à Orange Cameroun, MTN Cameroun et Nexttel ». A cet effet, Ferdinand Ngoh Ngoh écrit : « j’ai l’honneur de vous répercuter les hautes directives du chef de l’Etat vous prescrivant conjointement avec le ministre d’Etat, ministre de la Justice, garde des sceaux, les ministres des Finances, des Postes et télécommunications, le délégué à la Sûreté nationale, le secrétaire d’Etat auprès du ministre délégué à la présidence chargé de la gendarmerie nationale et le directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications, de mettre sur pied une équipe interministérielle, en vue d’auditer les concessions faites aux opérateurs de téléphonie mobile indiquées en objet ». La correspondance du SG-PR ne spécifie pas pourquoi cette enquête est ordonnée mais, on peut y lire que la présidence de la République a reçu thermocopie d'une note relative aux […]

  • Cameroun : Société Générale, leader du marché du crédit avec 30,86% des parts de marché, devant Afriland, Bicec, SCB et Ecobank
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 14, 2018 at 8:37 am

    La Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) vient de publier un rapport sur l’évolution des crédits bancaires mis en place au Cameroun au 1er semestre 2018. Au cours de la période sous revue, indique la Beac, les établissements de crédits implantés au Cameroun ont traité 130 032 nouveaux dossiers de demandes de crédit, pour un montant total de 3 372,11 milliards FCFA. Cette enveloppe est en hausse de 8,37 % par rapport à celle du second semestre 2017 qui s’élevait à 3 111,78 milliards FCFA. Il ressort à l’examen des parts de marché, que la distribution du crédit au cours du premier semestre 2018, a été largement dominée par la Société Générale Cameroun, qui détient 30,86% des parts de marché, suivie de la Camerounaise Afriland First Bank, avec 14,69 %. La Bicec (filiale de Bpce), la SCB (filiale d’Attijariwafa) et Ecobank Cameroun complètent le peloton avec respectivement ; 10,91%, 8,52% et 8,30%. Selon la Beac, la plupart des crédits octroyés par les établissements de crédit du Cameroun, a principalement bénéficié au secteur productif qui ... […]

  • Christine Lagarde, directrice générale du FMI : « les efforts [de la Cemac] ont permis de prévenir une crise plus profonde »
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 13, 2018 at 1:21 pm

    Christine Lagarde (photo), directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), a rencontré le 10 décembre, au Gabon, une délégation des institutions de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Cemac). La délégation de la Cemac était constituée, entre autres, de Jean-Marie Ogandaga, président du Conseil des ministres de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC) et ministre des Finances du Gabon, Daniel Ona Ondo, président de la Commission de la Cemac, et Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (Beac). Les parties ont échangé sur les progrès réalisés et les défis à venir dans la mise en œuvre des programmes relatifs à la Facilité élargie de crédit, en réponse à la forte baisse des prix du pétrole de 2014. « Nous avons convenu que les efforts ont permis de prévenir une crise plus profonde, mais qu’une mise en œuvre vigoureuse des programmes au niveau des pays, combinée avec le soutien des institutions régionales, est nécessaire pour le succès de la stratégie », a déclaré Mme Lagarde. La ... […]

  • Cameroun: le démarrage des nouvelles unités de la Sonara a connu un retard du fait de l’absence du personnel expatrié
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 13, 2018 at 12:57 pm

    La Société nationale de raffinage (Sonara) du Cameroun informe qu’elle a poursuivi, au cours de cette année 2018, des travaux d’extension et de modernisation dans la perspective de la connexion des nouvelles unités, en vue de l’accroissement de ses capacités de production. « Le démarrage de ces nouvelles unités a connu un retard du fait de l’absence du personnel expatrié dédié aux essais avant la mise en service. Toutefois, ledit démarrage est prévu avant la fin de l’année 2018.», indique la Sonara. Ces nouvelles unités permettront à la société de raffiner le pétrole brut lourd camerounais et de la zone Cemac. Cette modernisation fera passer la capacité de production annuelle de 2,1 millions de tonnes à 3,5 millions de tonnes. Pour l’exercice 2018, la Sonara a mis sur le marché national, un volume de produits pétroliers de 221 286 m3 issu de la production avant l’arrêt technique des unités de raffinage survenu en avril 2018, décliné en 63 666 m3 de Super, 112 674 m3 de gasoil, 30 570 m3 de Dual Purpose Kerosen (jet A1 et pétrole lampant) et 14 376 m3 ... […]

  • Cameroun : l’entreprise indienne Kalpataru décroche un marché de 110 millions de dollars dans le transport électrique
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 13, 2018 at 12:47 pm

    Le ministère de l’Eau et de l’énergie (Minee) annonce des avancées au sujet du projet de construction de la ligne de transport d’énergie électrique de 225 kV entre Nkongsamba-Bafoussam et Yaoundé-Abong-Mbang. Ces avancées concernent également la construction du poste THT 225/90/30kV à Bafoussam ainsi que les extensions des postes d’Ahala, d’Abong-Mbang et Bekoko. Ces projets visent principalement à interconnecter le Réseau Sud à celui de l’Est du pays à travers le poste d’Abong-Mbang. En ce mois de décembre, indique le Minee, les études d’avant-projet sommaire sont achevées et le gouvernement a signé un contrat commercial avec l’entreprise indienne Kalpataru. La convention de financement, d’un montant de 110 millions de dollars US, a été signée avec Exim Bank India.  Toujours selon le Minee, l’entreprise Kalpataru a également finalisé les études et est mobilisée sur le terrain. Le contrat avec la maîtrise d’œuvre a déjà été signé. Kalpataru Power Transmission Limited (KPTL) est l’un des principaux acteurs du marché mondial du transport de l’énergie. Créé en 1969, ... […]

  • L'Etat du Cameroun recherche des financements pour l'aménagement hydroélectrique de Colomines et Ndokayo
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 13, 2018 at 12:37 pm

    Des sources autorisées au ministère en charge de l’Economie (Minepat), informent que l’Etat du Cameroun est actuellement à la recherche de financement concernant la construction de deux aménagements hydroélectriques : Colomine d’une puissance de 7 mégawatts (MW) sur le fleuve Kadey et Ndokayo (4,5 mégawatts) sur la rivière Mali. C’est dans la région de l’Est du pays. Au 30 septembre 2018, indique le Minepat, l’on note les avancées suivantes : les études du projet sont exécutées à 100%; la sécurisation foncière des sites est en cours. Pour accompagner ces projets et permettre le transit de l’énergie qui sera produite des points de production vers les centres de consommation, le gouvernement a également engagé un vaste programme de mise à niveau des réseaux publics de transport d’électricité. Le but visé par ces aménagements hydroélectriques est d’accroître la capacité de transit des réseaux de transport d’électricité et supprimer les goulots d’étranglement existants dans la région de l’Est. Mais il faut noter que ces projets sont dans les tiroirs des autorités administratives depuis 2005. […]

  • CEMAC : chute de 11,9% des crédits à fin juin 2018, à cause de la prudence des banquiers face à l’explosion des créances en souffrance
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 13, 2018 at 12:09 pm

    Dans un rapport qu’elle vient de rendre public, la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), institut d’émission des six pays de la CEMAC (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale), révèle que le volume des crédits accordés par les banques en activité dans cet espace communautaire a chuté de 11,9%, entre juin 2017 et juin 2018. «Il ressort des données déclarées par les établissements de crédit que le montant total des nouveaux prêts mis en place au cours du 1er semestre 2018, s’élève à 4 500,2 milliards de francs Cfa (…), en baisse de 6,03% par rapport au niveau enregistré au semestre précédent où ce montant s’élevait à 4 788,76 milliards. En glissement annuel, le recul de l’activité de prêt dans la CEMAC est plus prononcé, avec une baisse de 11,91%, le montant des nouveaux financements bancaires s’étant chiffré à 5 108,71 milliards au 1er semestre 2017.», détaille le rapport susmentionné. L’essentiel de ces crédits, apprend-on, a été accordé par les banques, qui concentrent près de 99,37 % de part de marché représentant un montant de 4 471,97 milliards de francs Cfa, contre une part ... […]

  • Au Cameroun, le régulateur télécoms réclame une enveloppe d’environ 10 milliards FCFA aux opérateurs du secteur de la téléphonie
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 13, 2018 at 11:25 am

    Au cours d’une récente concertation avec les opérateurs du secteur de la téléphonie à Yaoundé, le directeur général de l’Agence de régulation des télécoms (ART), Philémon Zo’o Zame (photo), a invité les opérateurs MTN, Orange, Nexttel et Camtel à s’acquitter d’une enveloppe d’environ 10 milliards de francs Cfa à reverser au régulateur, au titre de pénalités et redevances diverses, a révélé le journal Défis Actuels. Bien que les responsables de l’ART soient peu diserts sur le sujet, l’on se souvient qu’à la fin du mois d’août 2017, le régulateur des télécoms avait notifié des sanctions aux opérateurs de téléphonie mobile MTN, Orange et Nexttel, ainsi qu’à l’entreprise publique Camtel, pour manquements aux obligations liées à l’identification des abonnés et à l’usage des fréquences radioélectriques. Dans le détail, les trois opérateurs de mobile avaient chacun, écopé d’une amende d’au moins 3 milliards de francs Cfa, assortie d’une réduction de licence d’un an, pour certains d’entre eux ; tandis que Camtel avait été amendé à 300 millions de francs Cfa. BRM  Lire aussi: […]

  • Le Cameroun est « le pays des éléphants » pour le cobalt et le nickel, selon Roger Murphy, CEO d’African Battery Metals
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 13, 2018 at 11:16 am

    La junior minière britannique African Battery Metals vient d’annoncer le lancement des activités d’exploration sur les licences tombées dans son escarcelle au Cameroun, à la suite du rachat de la société Cobalt Blue Holdings. A en croire African Battery Metals, ces licences sont à la fois proches et en partie contiguës au gisement de nickel-cobalt-manganèse de Nkamouna, dans la région de l’Est du Cameroun, sur lequel la société minière Geovic Mining détient une licence d’exploitation depuis 2003. « Nous savons, grâce aux travaux d'exploration antérieurs de Geovic à Nkamouna, que cette région héberge l'une des plus importantes ressources de cobalt au monde n'appartenant pas à la RD Congo, et que nous sommes dans le pays des éléphants pour le cobalt et le nickel », a déclaré Roger Murphy, CEO de African Battery Metals. Situé dans l’arrondissement de Lomié, dans la région forestière et minière de l’Est au Cameroun, le gisement de cobalt-nickel-manganèse de Nkamouna est, selon les études, doté d’un potentiel de 121 millions de tonnes de ressources minérales, avec des teneurs moyennes de 0,23% pour le cobalt, ... […]

  • Une entreprise indienne veut aménager un périmètre hydroagricole de 10 000 hectares dans l’Extrême-Nord du Cameroun  
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 13, 2018 at 10:38 am

    Le gouvernement camerounais a signé le 12 décembre 2018 à Yaoundé, la capitale du pays, un mémorandum d’entente avec la société indienne Shapoorji Pallonji and Company Private Limited, en vue de l’aménagement d’un périmètre hydroagricole de 10 000 hectares dans l’arrondissement de Logone Birni, dans la région de l’Extrême-Nord. Ce projet, apprend-on, sera exécuté dans le cadre du Plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance (Planut) du gouvernement, dont l’on se souvient que l’une des composantes, prévoyait l’aménagement de 120 000 hectares de périmètres hydroagricoles.  Le projet confié à l’Indien Shapoorji Pallonji and Company Private Limited, prévoit non seulement l’aménagement des surfaces destinées à la culture du riz et le renforcement des capacités des riziculteurs, mais aussi le montage d’une unité de décorticage du riz paddy.  BRM&nbs […]

  • InfraCo Africa réalise son premier investissement dans le marché camerounais de l’Energie
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 12, 2018 at 4:43 pm

    Au Cameroun, le britannique InfraCo Africa, une filiale de Private Infrastructure Development Group (PIDG), a signé un prêt convertible de 1,7 million de dollars avec les développeurs sud-africains de la centrale solaire photovoltaïque Elan, d’une capacité de 50 MW, qui sera située à Garoua, dans le nord du pays. Cette opération représente le premier investissement d'InfraCo sur le marché camerounais de l'énergie. Selon les termes de l’accord signé entre InfraCo et les développeurs de la centrale, la firme britannique fournira son expertise en matière d'énergie solaire sur le réseau pour soutenir la construction du projet. On s’attend à ce que la construction de la centrale soit bouclée et raccordée au réseau national de distribution d’électricité, en 2021. Le Cameroun dispose d’une capacité installée de près de 1500 MW, dont environ 1295 MW sur les réseaux nationaux (réseau interconnecté Sud et réseau interconnecté Nord) et 46 MW via des centrales thermiques, indique Energies Media. Olivier de Souza […]

  • Cameroun : 91% de la population déclare que les agents de la police/gendarmerie ou du fisc sont impliqués dans la corruption  
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 12, 2018 at 3:54 pm

    Dans le cadre de la quatrième Enquête camerounaise auprès des ménages (ECAM 4) dont l’Institut national de la statistique (INS) vient de publier les résultats, les personnes interrogées ont donné leur avis sur la corruption. A cet effet, l’INS indique dans son rapport que la corruption, qui est un fléau entravant le bon fonctionnement des institutions, est décriée par 44% de la population camerounaise (plus de 21 millions de personnes au moment de l’enquête en 2014), et plus de la moitié de celle du milieu urbain. «Dans l’ensemble, 91% de la population déclare (approche subjective) que les agents de la police/gendarmerie ou de l’administration fiscale sont impliqués dans la pratique de la corruption. Il convient toutefois de relever pour le relativiser que ce niveau de perception de la corruption est en décalage avec les faits vécus.», peut-on lire dans le rapport. Au cours des douze mois précédant l’enquête, révèle l’INS, 17% d'adultes en contact avec l’administration (soit près d’un usager sur cinq), ont été effectivement victimes d’actes de corruption de la part de fonctionnaires indélicats. Par ... […]

  • L’indien WPIL décroche un contrat de 34 milliards FCFA pour l’approvisionnement en eau potable de 20 villes camerounaises
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 12, 2018 at 3:43 pm

    Le gouvernement camerounais, à travers le ministère de l’Eau et de l’Energie, vient de signer avec la société indienne WPIL, un contrat pour la conception, la réhabilitation et la construction de systèmes d’approvisionnement en eau potable dans 20 villes camerounaises. Ce projet, qui sera implémenté dans les régions du Centre, du Littoral, de l’Ouest, du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et du Sud, engloutira une enveloppe globale de 34 milliards de francs CFA, apprend-on officiellement. L’indien WPIL Limited, qui a pour partenaire local le groupe Nkah Engineering, revendique une expérience de plus de 65 ans dans la conception, le développement, la fabrication, la construction, la mise en service et l'entretien de pompes et de systèmes de pompage.  « Après avoir consolidé sa position en tant que société leader dans le secteur des pompes et des systèmes de pompage en Inde, la société a étendu ses activités à l’échelle mondiale et possède désormais des sites de fabrication au Royaume-Uni, en Italie, en France, en Suisse, en Afrique du Sud, en Zambie, en Australie et en Thaïlande, par l’intermédiaire des sociétés du ... […]

  • Le retrait de la CAN 2019 présente un risque de pressions supplémentaires sur les banques locales, selon Fitch
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 12, 2018 at 3:12 pm

    Le retrait de l'organisation par le Cameroun, de la Coupe d'Afrique des Nations de football de 2019, pourrait ajouter une pression supplémentaire à celles déjà existantes sur les banques, a fait savoir l'agence de notation Fitch Ratings, dans une récente analyse révisée des perspectives bancaires en Afrique francophone.  Le gouvernement camerounais a déclaré, que l'ensemble des projets engagés seront achevés à temps, mais cela ne semble pas convaincre les analystes de Fitch. « Les contraintes de temps liées à l'achèvement du projet vont s'estomper et les échéances des prêts pourraient glisser, augmentant potentiellement le décalage entre la constitution des actifs et les échéances de passifs des banques, qui se financent principalement avec des dépôts à vue », ont-ils fait savoir.  L'institution admet cependant que le lien entre le report de la CAN et les risques bancaires n'est pas facile à établir. Dans les discussions avec les banques, qu'elle suit, elle a pu apprendre, que la première source de remboursement des prêts accordés pour les projets d'infrastructures n'était pas la compétition elle même, mais le budget de l'Etat. Toutefois, avec ... […]

  • Au moins 8 millions de Camerounais vivent en dessous du seuil de pauvreté, avec moins de 931 FCFA par jour
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 12, 2018 at 1:36 pm

    L’Institut national de la statistique (INS) vient de publier les résultats de sa quatrième Enquête camerounaise auprès des ménages (ECAM 4), réalisée en 2014. Selon cette enquête, sur une population camerounaise estimée à 21 657 488 personnes en 2014, 37,5% sont pauvres soit 8 088 876 de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté qui est de 339 715 FCFA par équivalent-adulte et par an. Ce sont des personnes qui ne sont pas capables de disposer de 931 FCFA par jour et par équivalent-adulte pour satisfaire leurs besoins essentiels, à savoir se nourrir et subvenir aux besoins non alimentaires. Tout comme en 2007, les pauvres au Cameroun en 2014 vivent principalement en milieu rural, soit 90,4% du total de la population pauvre. Les régions d’enquête qui concentrent la majorité des pauvres sont l’Extrême-Nord (35,8%), le Nord (20,1%) et le Nord-Ouest (13,2%). La plupart résident dans les ménages ayant plus de 8 personnes (48%) et dans ceux dont le chef est non scolarisé (46,9%). En outre, les pauvres sont issus des ménages dans lesquels les chefs sont des agriculteurs, des pêcheurs et éleveurs ou exercent leur activité ... […]

  • Au Cameroun, les grands chantiers du BTP perturbent les communications sur les réseaux mobiles
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 12, 2018 at 12:34 pm

    « De nos échanges avec les opérateurs, il ressort que la dégradation des communications est liée aux travaux de génie civil qui causent des incidents sur la fibre optique, à partir de laquelle les opérateurs sont interconnectés ». C’est ainsi que Philémon Zo’o Zame, le directeur général de l’Agence de régulation des télécoms (ART) justifie les nouvelles perturbations observées sur les réseaux de téléphonie mobile, ces derniers jours. En effet, les interruptions intempestives de certains services (appels téléphoniques, connexion à internet ou accès au service Mobile Money) sont devenues le lot quotidien de nombreux abonnés à la téléphonie mobile au Cameroun. A cause principalement des interruptions répétées de la fibre optique lors des grands travaux en cours dans le secteur du BTP.  Ce phénomène est si récurrent que le DG de l’ART recommande fortement le renforcement des équipes de maintenance de la fibre optique par l’opérateur en charge de sa gestion, mais envisage davantage de prescrire, sur le long terme, le déploiement de la fibre optique en aérien, en vue « de la protéger de l’action humaine », annonce-t-il dans le Quotidien gouvernemental. […]

  • La construction de ligne d'évacuation d'énergie de l’aménagement hydroélectrique de Memve’élé exécutée à 55%
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 12, 2018 at 12:29 pm

    Le projet d’aménagement hydroélectrique de Memve’élé (211 MW) dans le Sud-Cameroun, connaît des avancées. Le ministère en charge de l’Eau et l’Energie (Minee) informe à cet effet, que les travaux de construction de la ligne d'évacuation d'énergie de 225 kilovolts (kV) y afférente et des postes associés de Nyabizan – Ahala-Nkolkoumou, connaissent actuellement un taux d’exécution de 55%. « C’est le lieu de relever que les décrets portant règlement des indemnisations des riverains du corridor de la ligne d’évacuation d’énergie des départements de la Vallée du Ntem et de la Mvila sont disponibles. Il en est de même pour les décrets portant règlement des indemnisations de la voie d’accès au barrage pour la libération complète de l’emprise du tronçon Meyo-centre – Ma’an – Nyabizan.», indique le Minee. Les sources autorisées de ce département ministériel révèlent par ailleurs que, la réception provisoire des travaux de bitumage de la route d’accès au barrage de Meyo-centre – Ma’an – Nyabizan (100 km), a été effectuée le 11 octobre 2018. Le barrage Memve’élé est construit par le Chinois Synohydro sur le fleuve Ntem, associé à une ligne de ... […]

  • L’Etat camerounais va investir 60 milliards FCFA pour la restructuration de la zone de Downbeach à Limbé I
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 12, 2018 at 11:35 am

    Le ministre délégué auprès du ministre en charge de l’Economie, Paul Tasong, a présidé le 11 décembre à Limbé, dans le Sud-Ouest du pays, un atelier de présentation et de validation du cadre institutionnel du projet « Limbe Left Bank Maritime Development Project ». Le membre du gouvernement a indiqué qu’il s'agit d’un projet de restructuration de la zone de « Downbeach », situé dans l'arrondissement de Limbé l. D'un coût global de 60 milliards FCFA, c’est un ambitieux projet qui s'étend sur une superficie de 36 hectares. Dans les prochains mois, le gouvernement camerounais entend y construire, entre autres, un palais des congrès d'une capacité de 4000 places, un musée, un complexe hôtelier de 200 chambres et 20 suites, un restaurant sur pilotis d'une capacité de 400 places, un Centre nautique et de loisirs, etc. « Ce projet a pour objectif de transformer Limbe. Cette ville a un énorme potentiel. Le projet a pour objectif de s’assurer que la culture de Limbe peut s’exprimer davantage et que Limbe puisse contribuer de manière optimale à l’économie du Cameroun », a déclaré Paul ... […]

  • La grande distribution européenne accusée de vouloir détruire l’industrie de la banane au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Ghana…
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 12, 2018 at 11:27 am

    Dans une lettre ouverte publiée le 10 décembre 2018, Afruibana, regroupement des producteurs africains de bananes destiné à défendre leurs intérêts sur le marché mondial, dénonce les manœuvres des opérateurs de la grande distribution européenne visant à baisser une nouvelle fois, le prix d’achat de la banane, dès le mois de janvier 2019.                « En demandant pour l’année 2019, une baisse supplémentaire de près de 9% du prix d’achat du carton de bananes, avec une baisse sur le prix d’achat de l’ananas qui pourrait suivre également, la grande distribution manifeste son incompréhension, trop commune dans le secteur, des chaînes de valeur fruitières et témoigne d’une forme d’indifférence aux enjeux socio-économiques des territoires mondiaux du fruit.», écrit l’association que dirige le Camerounais Joseph Owona Kono.  Et Afruibana de poursuivre sa lettre ouverte : « en tirant en permanence les prix vers le bas, la grande distribution a le pouvoir de précipiter la destruction d’une industrie africaine pourtant créatrice de richesses et d’emplois en Côte d’Ivoire, au Cameroun, au Ghana et dans d’autres pays du continent. En Côte d’Ivoire, au Cameroun ... […]

  • Cameroun : MTN, Orange, Viettel et Camtel invités à disposer d’équipements homologués
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 11, 2018 at 5:03 pm

    L’ Agence de régulation des télécommunications (ART) n’est toujours pas satisfaite des prestations des opérateurs du secteur que sont : MTN Cameroon, Orange Cameroun, Viettel (opérant sous la marque commerciale Nexttel) et Camtel, l’opérateur public. Au cours d’une concertation présidée du 4 au 5 décembre, à Yaoundé, le directeur général (DG) de l’ART, Philémon Zo’o Zame (photo), a en effet, une fois de plus, invité ces entreprises du secteur des télécoms à se mettre en règle. Notamment en ce qui concerne l’exploitation des fréquences et des ressources en numération. Relativement à ce volet, le DG de l’ART a recommandé aux quatre opérateurs de mettre en conformité les catalogues d’interconnexion avec la réglementation en vigueur et les conventions d’interconnexion dûment signées.  Par ailleurs, Philemon Zo’o Zame a recommandé de respecter l’homologation des équipements et terminaux de communications électroniques. Sans oublier l’application stricte de la procédure d’identification des abonnés et la prise de mesures pour l’effectivité de la portabilité des numéros. De même, le DG de l’ART a rappelé aux opérateurs leurs plans d’investissement pour l’année 2019, lesquels […]

  • La BID s'apprête à injecter 64,2 milliards FCFA dans les filières coton et soja au Cameroun
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 11, 2018 at 3:08 pm

    La Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), organe spécialisé du groupe de la Banque islamique de développement (BID), va signer dans les prochaines semaines, un accord de prêt  du type Mourabaha (contrat d'une marge bénéficiaire connue et convenue entre les parties), avec le Cameroun. Le ministre en charge de l’Economie, Alamine Ousmane Mey, qui est habileté par décret présidentiel du 10 décembre à signer ce contrat avec la BID, doit décrocher pour le Cameroun, un montant de 98 millions d’euros, soit environ 64,2 milliards FCFA. L’argent va servir à l’acquisition d’intrants agricoles (engrais, pesticides, herbicides), du coton graine et de graines de soja. Le fruit de ces investissements agricoles sera vendu sur place au Cameroun, selon les sources officielles. L’appui de la BID pourrait ainsi relancer, un géant industriel camerounais comme la Société de développement du coton (Sodecoton) qui a échoué dans la production du soja en 2017. Car, l'industriel s’est heurté au fait que son huile n'a pas réussi à se positionner sur le marché camerounais. Bien plus, ... […]

  • La Banque allemande KFW disposée à injecter 9,8 milliards Fcfa pour moderniser le système d'informations du fisc camerounais
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 11, 2018 at 2:20 pm

    La direction générale des Impôts (DGI) au Cameroun poursuit la première phase de modernisation de son système d’information. Pour accompagner cette réforme, la Banque allemande de développement (KFW) sera bientôt sollicitée par l’Etat du Cameroun pour bénéficier d’un appui financier. Pour ce faire, le président de la République, Paul Biya, a signé le 10 décembre, un décret habilitant le ministre en charge de l’Economie à signer avec la KFW, un contrat de prêt et une convention séparée d’un montant total de 15 millions d’euros, soit environ 9,8 milliards FCFA, au bénéfice de la DGI. Grâce au financement de la Banque allemande de développement, la DGI pourra étendre progressivement la télé déclaration dans les Centres des impôts des moyennes entreprises (CIME). Par ailleurs, le système «Mobile Tax» sera mieux développé pour le paiement des autres prélèvements aujourd’hui réglés en espèces. La DGI espère que la rationalisation de ces méthodes de travail permettra de gérer avec plus d’efficacité les risques d’indiscipline fiscale. S.A […]

  • Le Cameroun s'apprête à emprunter 169 milliards Fcfa auprès de la BIRD pour financer le projet Nachtigal (420 MW)
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 11, 2018 at 1:58 pm

    La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) pourrait bientôt injecter un montant de 300 millions de dollars, soit 169 milliards Fcfa, dans le projet hydroélectrique de Nachtigal (420 MW), situé à 65 km au Nord-Est de Yaoundé, la capitale du Cameroun. Dans cette veine, le président camerounais, Paul Biya, vient de signer un décret habilitant le ministre en charge de l’Economie à signer un accord d’indemnité dans le cadre de l’octroi d'une garantie partielle relative au financement de cet aménagement hydroélectrique.  Ce nouveau financement en perspective intervient dans un contexte où l’Etat camerounais vient de mobiliser une enveloppe globale de 786 milliards Fcfa, afin de construire la plus grande centrale hydroélectrique du pays. Le projet est porté par la société Nachtigal Hydro Power Company (Nhpc), détenue à 40% par EDF, 20% par la Société financière internationale (SFI), 15% par l’Etat du Cameroun, 15% par Africa50 et 10% par STOA Infra & Energy.  Nhpc va exploiter l’ouvrage pour une durée de 35 années. La mise en service du barrage aura ... […]

  • Reprise prochaine des travaux de réhabilitation de la route Babadjou-Bamenda, freinés par l’insécurité dans la partie anglophone du Cameroun
    by Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie on December 11, 2018 at 11:39 am

    Au sortir d’une réunion d’évaluation de l’état d’avancement des projets routiers financés par la Banque mondiale au Cameroun, le 7 décembre 2018, dans la capitale du pays, les officiels camerounais ont annoncé la reprise prochaine des travaux de réhabilitation de la route Babadjou-Bamenda. Ces travaux avaient été interrompus à cause de la montée de l’insécurité dans les régions anglophones du pays, du fait des violences perpétrées par des séparatistes revendiquant l’indépendance des régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest (dont Bamenda est le chef-lieu) du pays.  L’on se souvient qu’il y a quelques mois, des sécessionnistes anglophones avaient attaqué des cars de transport en commun sur cette route, incendiant au passage un bulldozer de la société de BTP effectuant les travaux, lequel engin avait également été utilisé auparavant pour décaper une partie de la chaussée. BRM […]

¤ N'HÉSITEZ SURTOUT PAS DE PARTAGER LES " INFORMATIONS RENTABLES DE CNOBSF _ LASOURCE _ CM " AVEC TOUTES PERSONNES PHYSIQUES OU MORALES QUI EN SERAIENT TRèS CERTAINEMENT PLUS OU MOINS INTÉRESSÉES ! ¤
fr Français
X
×
error: Content is protected !!
Click to listen highlighted text!